LIMAMETTI.COM- On en sait davantage sur l’enquête menée par la gendarmerie pour déterminer les causes de l’incendie tragique qui a coûté la vie à 04 bébés, samedi dernier, à la salle de néonatalogie de l’hôpital Maguette Lô de Linguère.

Selon ‘’SourceA’’ dans sa livraison de ce lundi, les premiers fruits des investigations des hommes en bleu écartent, d’ores et déjà, la thèse du court-circuit.

Aussi, rapporte le journal, les enquêteurs ont pu dresser le profil des victimes. Celles-ci étaient des bébés prématurés qui étaient dans des couveuses. Il y avait, en outre, dans la salle où étaient installés les défunts, des tables chauffantes avec des ampoules à incandescence d’une puissance de 60 Watt.

En plus, ajoutent nos confrères, des moustiquaires y ont été aménagés. C’est pourquoi, la Gendarmerie redoute que la chaleur provenant des lampes ait brûlé les moustiquaires.