20 ans de Luc Nicolai : Touss de Quench, boy Bargny !
Au départ sport amateur, la lutte sénégalaise est devenue un sport professionnel qui attire de plus en plus de jeunes sportifs et de spectateurs3. Les cachets de lutteurs s’élèvent à des dizaines de millions de FCFA. Les lutteurs sont regroupés en écuries et adhérent à la fédération (Comité national de gestion de la lutte communément appelé CNG) qui est l’organe de gestion de ce sport