Visiblement, l’omerta imposée au sujet du troisième mandat qui a eu raison de Sory Kaba et autres ne s’applique pas aux poids lourds. C’est en tout cas Mahammad Dionne qui l’a violée en préconisant même la fin de la limitation des mandats.

Après l’ancien Premier ministre sur iTV, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye est monté au créneau hier pour baliser le chemin à Macky Sall en vue d’un troisième mandat.

Lire aussi l’article.: 3e mandat ou pas ? Mahammad Dionne ouvre une brèche

Devant nos confrères du groupe Futurs médias, Mbaye Ndiaye a indiqué sans sourciller que l’actuel président est à son premier mandat dans l’esprit de la nouvelle constitution. Autrement dit, il lui est loisible de se présenter si l’idée lui taraudait l’esprit. Il dit ne pas présager de ce qu’il fera, mais qu’il est convaincu que légalement, Macky Sall peut se présenter en 2024 pour un autre mandat.

En tout cas, si le chef de l’Etat laisse continuer ce débat qui n’est mené curieusement que par ses supporters, c’est qu’il l’approuve. Le cas échéant, il aura été celui qui alimente le débat, peut-être pour se faire une idée de l’approbation populaire ou non de ce projet maléfique. En tout cas, cela avait commencé exactement ainsi lorsqu’il s’est agi de réduire son mandat de 7 à 5 ans. L’histoire est en train de bégayer doublement.