Du rififi au ministère de l’Environnement. Le Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement qui agirait sur instruction de son ministre de tutelle Abdou Karim Sall veut arracher la gérance du restaurant du ministère entre les mains de la dame à qui elle était confiée au profit de militants de l’Alliance pour la République (APR) de la localité de Mbao. Mbao, une localité où le ministre Abdou Karim Sall entretient sa base politique.

Il y a quelques jours de cela, le même ministre Abdou Karim Sall avait été cité dans une sombre affaire foncière dans la forêt classée de Mbao. Il est accusé d’avoir octroyé une partie de ces terres à l’actuel maire de la ville de Pikine, Abdoulaye Timbo, oncle du Chef de l’Etat. Malgré le démenti apporté par son ministère, ses accusateurs persistent toujours.

Le ministre de l’Environnement Abdou Karim Sall est accusé régulièrement partout où il passe d’essayer de caser sa clientèle politique en se débarrassant d’autres travailleurs étiquetés de l’opposition ou classés comme apolitiques. C’est ainsi qu’il voudrait entretenir une clientèle politique. Une source nous renseigne même que du temps où il était directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), il aurait fait subir la croix et la bannière à des travailleurs qui refuseraient de le suivre en prenant la carte de l’APR. Et c’est ce qu’il serait en train de faire au ministère de l’Environnement et ses démembrements.

Lire aussi l’article : Cissé Lo : Macky doit limoger le ministre de la santé et celui du commerce”

Une pratique digne de l’époque du parti unique dont il voudrait nous ramener et qui ne ferait qu’exaspérer les travailleurs libres d’adhérer à la formation politique qu’ils veulent. Abdou Karim Sall se tromperait ainsi d’époque Car, personne n’accepterait de se faire enrôler de force dans une formation politique qui n’épouse pas ses convictions. Et de telles pratiques ne peuvent que nuire à la politique du Chef de l’Etat Macky Sall.

La rédaction de Xibaaru