LIMAMETTI.COM- L’affaire Ousmane Sonko réunit toute l’opposition. Le Parti démocratique sénégalais (PDS), qui avait quitté le Front de résistance national (FRN), reprend ses activités qu’il avait suspendus.

Ce, informe L’AS et Le Témoin, pour “la sauvegarde de nos acquis démocratiques, la préservation des libertés (individuelles et collectives) et le respect de l’État de droit au Sénégal”.

Le PDS dit exiger “la libération immédiate de Sonko et de tous les prisonniers politiques ainsi que le retour sans délai au Sénégal de Karim Wade exilé de force au Qatar”.

Dans la foulée, Me Abdoulaye Wade et Cie réclament “une enquête et des sanctions vigoureuses à l’encontre de toutes les personnes impliquées dans le recrutement et la mise en service de ces nervis”.