Les établissements privés d’enseignement supérieur qui réclament une dette de plusieurs milliards à l’État du Sénégal sont dans la ligne de mire de l’Inspection générale des finances (Igf).

L’initiative vise à faire un audit de certification des arriérés de paiement, réclamés par les écoles privées d’enseignement supérieur.

D’après Libération, les vérificateurs ont commencé depuis quelques jours leur audit. L’État, découvre-t-on, veut voir clair dans cette nébuleuse autour du paiement des étudiants orientés dans les établissements d’enseignement privés, avant de payer sa dette. L’État a décidé d’orienter, retient-on, tous les es nouveaux bacheliers dans les universités publiques, cette année.