C’est la grogne au Palais de la République du Sénégal. C’est du moins ce que l’on peut dire. En effet,  des chargés de mission de la présidence et de la Primature sont très mécontents contre le chef de l’Etat. 

Selon le journal Les Echos parcourus par Limametti.com,  ce mécontentement est dû au fait que  ces chargés de missions ont été surpris de voir leur salaire pour ce mois d’août ponctionnés. Comme ce qui a été fait avec les lignes téléphoniques, les coupes ont été faites sans être informés au préalable de cette mesure étatique. Aucun d’entre eux n’aurait encore perçu son salaire.

Lire aussi l’article : Remaniement et vice-présidence : les recommandations du Général de Bamba à Macky

Selon le journal, avec la suppression du poste de Premier ministre, au lendemain de la présidentielle de février dernier, une bonne partie de ces employés, pensaient être redéployés au niveau du secrétariat du gouvernement ou dans d’autres structures étatiques plus juteuses, Mais, depuis, ils sont tous laissés à eux-mêmes.

Contactée par le journal, Mme Diatta, directrice des ressources humaines, dit ne pas être au courant de cette mesure. À l’en croire, seul le ministère des Finances, est habilité à répondre à cette question.