Rappel à Dieu du Général Mamadou Lamine Cisse | Limametti | Toute l'actualite Senegal du web en direct.com
Politique

Rappel à Dieu du Général Mamadou Lamine Cisse

300X200 (1)

LIMAMETTI.COM – Le Sénégal a perdu l’un de ses grands fils en l’occurrence le général Mamadou Lamine Cissé . L’ancien chef d’état-major général des armées n’est plus. Il fut le premier militaire à occuper le poste de ministre de l’Intérieur. 

A LIRE AUSSI : Macky Sall dénonce les « kharfakhoufa » des ministres

Sorti de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (France) en 1963, il est de la même promotion que le Général Mouhamadou Lamine Keïta, ancien CEMGA. 

Le général Cissé est diplômé de l’Université de la défense nationale de Washington (National Defense University) auquel il est admis en 1992, dans le Hall of Fame.

De retour au Sénégal en 1978 après avoir dirigé le contingent d’observateurs pour la supervision du cessez-le-feu entre le Front de Libération Moro et le gouvernement des Philippines, à l’époque du président Marcos (entre 1976 et 1978), lieutenant-colonel, il est nommé adjoint logistique du Sous-chef d’état-major général des Armées et chef de la division Etudes générales. Entre 1984 et 1987, il est directeur de l’École Polytechnique de Thiès.

Premier militaire sénégalais à occuper le poste stratégique de Ministre de l’Intérieur (Sénégal) en 1997, il a organisé les élections législatives de mai 98 et les élections présidentielles de février et mars 2000 (deux tours), à la suite de laquelle l’alternance politique est intervenue au Sénégal sans effusion de sang. Le Général Niang lui succède à ce poste dans le premier gouvernement du Premier ministre Moustapha Niasse nommé par le président Abdoulaye Wade fraîchement élu. 

Le 16 juin 2001, Kofi Annan le nomme Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du Bureau des Nations unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BONUCA). 

En février 2010, quelques mois avant l’élection présidentielle guinéenne du 27 juin 2010 qui marque une transition politique significative, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest lui confient une mission en Guinée : avec une équipe d’experts, il est chargé d’y évaluer le secteur de la sécurité afin de préparer une restructuration des forces armées. 

En mars 2013, il est nommé sur la proposition de la classe politique guinéenne, comme facilitateur international dans la gestion de la crise électorale par le représentant spécial des Nations unies dans la région, Saïd Djinid. 

LIMAMETTI.COM présente ses sincères condoléances à la famille éplorée.

A propos du rédacteur

Aida Sow

Laissez un commentaire