VIDEO. Condamnation de Khalifa Sall : Manifestation de ses partisans devant la Cour SuprĂȘme | Limametti.com

Politique Unes

VIDEO. Condamnation de Khalifa Sall : Manifestation de ses partisans devant la Cour SuprĂȘme

Publié par Ly Bousso

LIMAMETTI.COM – Les partisans de l’ex maire de Dakar, Khalifa Sall, se sont mobilisĂ©s devant la Cour SuprĂȘme pour protester contre sa condamnation.

La Cour suprĂȘme du SĂ©nĂ©gal a mis en dĂ©libĂ©rĂ© au 3 janvier jeudi sa dĂ©cision sur le pourvoi en cassation introduit par l’ex-maire de Dakar. Khalifa Sall a Ă©tĂ© condamnĂ© en premiĂšre instance Ă  cinq ans de prison ferme pour escroquerie portant sur des deniers publics, une peine confirmĂ©e en appel.

MalmenĂ©s Ă  plusieurs reprises, le prĂ©sident et les conseillers de la Cour suprĂȘme ont Ă©coutĂ© religieusement pendant plus de douze heures les diffĂ©rentes parties. Les avocats de Khalifa Sall ont dĂ©cryptĂ© tous les points de droit qu’ils jugent irrĂ©guliers, notamment leur absence lors de la premiĂšre audition.

MaĂźtre Doudou Ndoye a lui Ă©voquĂ© la dĂ©cision de la cour de la CĂ©dĂ©ao qui Ă©voquait un procĂšs pas Ă©quitable. « A partir du moment oĂč la juridiction supranationale dit que les procĂ©dures dans cette affaire violent la notion de procĂšs Ă©quitable, on devrait mettre un terme Ă  ce procĂšs », estime-t-il.

Les avocats de l’Etat ont reprochĂ© Ă  leurs confrĂšres de la dĂ©fense d’évoquer le plus souvent le fond du dossier, alors que seul le droit sera jugĂ© par la Cour suprĂȘme. Pour MaĂźtre YĂ©rim Thiam, les arguments des avocats de Khalifa Sall ne sont pas pertinents.

« Ils se sont Ă©cartĂ©s complĂštement des moyens : ils ont fait de l’histoire, de la sociologie, ils ont parlĂ© des “gilets jaunes”, etc., a-t-il soulignĂ©. Moi, vraiment, je ne comprends pas. Je ne sais plus dans quelle procĂ©dure on se trouve. »

Une situation inĂ©dite pour Khalifa Sall qui saura donc le 3 janvier si sa peine de prison est confirmĂ©e alors qu’il a dĂ©posĂ© lundi dernier son dossier pour ĂȘtre candidat Ă  la prĂ©sidentielle. Un dossier qui est entre les mains des sages du Conseil constitutionnel.

 

 

A propos du rédacteur

Ly Bousso

Le web, une passion avant tout.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of