LIMAMETTI.COM – Un détail qui résume tout. Un mot et des paroles même si la croyance est perplexe pour certains. Adji Sarr a parlé avec le coeur jusqu’à entrer dans l’intimité de son ” violeur”.

Il n’est pas facile qu’une femme violée ait le monopole de la vérité mais loin sans faux, il faut admettre qu’elle est dans ses droits.

La robe rouge, les femmes de Sonko et le mot Ibadou sont des détails qui doivent guider les sénégalais sur cette affaire. Loin d’être partisan, le feuilleton Sonko Adji Sarr ne fait que commencer.

Ousmane Sonko savait très bien que la sortie de cette masseuse aurait une grosse répercussion sur sa vie politique. DIEU seul sait ce qui s’est passé entre eux, mais une analyse approfondie suivie d’une justice équitable constituent la clé d’une sortie de crise massée par une histoire de fesses.