La dame Fatou Dramé et le sieur Mor Thioro Diop, ancien responsable du Parti démocratique sénégalais(PDS) aux Parcelles Assainies, ont comparu à la barre de la Cour d’appel de Dakar pour adultère et complicité d’adultère. Le plaignant, Serigne Bamba Diop, leur réclame 10 millions de francs Cfa, soit 5 millions chacun. Ils seront fixés sur leur sort le 28 juin prochain.

Serigne Bamba Diop avait  attrait son « épouse », Fatou Dramé, et son présumé amant, Mor Thioro Diop, pour les délits d’adultère et complicité d’adultère. Il a interjeté appel après qu’il a perdu le procès en première instance. Face au juge du second degré, Serigne Bamba Diop est revenu sur les faits de l’espèce.

A l’en croire, il avait pris comme seconde épouse la dame qui avait divorcé de son premier mariage. Ils partageaient le parfait amour. Mais, après un an de mariage, sa deuxième épouse avait complètement changé de comportement.

« Elle n’était plus attentionnée et sautait sur la moindre occasion pour en faire une histoire. Les caresses et les mots doux qu’elle me chuchotait à l’oreille sont remplacés par des insultes et des disputes interminables. Mais, les choses entre le couple ont empiré au lendemain de la Korité de l’année 2016. Ce jour-là, elle m’a demandé le divorce en me faisant savoir, sans sourciller, qu’elle n’a jamais été amoureuse de moi. J’ai refusé sa demande », a raconté le plaignant dans le journal Libération parcouru par Limametti.com

Lire aussi : Louga : Un DJ engrosse une fillette de 13 ans

Avant de poursuivre : « Elle a attendu que je sois allé au boulot pour qu’elle appelle Mor Thioro Diop. Ce dernier est venu avec un 4X4 de couleur grise où ils ont empilé tous les bagages avant de s’en aller. Fatou Dramé avait abandonné la maison conjugale à cause de ce monsieur. Certes, je ne les ai jamais surpris dans une position compromettante mais, ils trainaient dans des hôtels et dans des maisons de passe. »

Les accusations du plaignant ont été rejetées par Fatou Dramé qui dit avoir quitté son domicile conjugal après que leur divorce a été prononcé par le tribunal départemental de Pikine. Elle a également déclaré n’avoir jamais vu son présumé amant.

« Je ne le connais pas. Je l’ai vu pour la première fois à la Police»,soutient-elle avant de révéler qu’elle s’est remariée 3  mois après son divorce. Seulement, en se remariant, elle ignorait que son précédent mariage n’était pas complètement dissout car son époux avait interjeté appel.

« Je n’étais pas au courant de l’appel. Je me suis remariée au mois de mai 2016 et j’ai reçu le papier de divorce de la première instance au mois d’avril. »

Ancien responsable politique du Parti démocratique sénégalais (PDS) aux Parcelles Assainies, Mor Thioro Diop a aussi battu en brèches les accusations qui lui sont imputées. Selon lui, la dame n’est pas sa copine et il ne l’avait jamais vu avant cette histoire. Mieux, il dit ne pas comprendre pourquoi la partie civile l’a accusé du délit d’adultère.

Les témoins Salimata Barro, coépouse de la prévenu, et Babacar Ba, blanchisseur de son état, ont enfoncé les prévenus. Entendus, les deux témoins ont fait savoir que ces derniers se fréquentaient très souvent. L’avocat de la partie civile leur a réclamé 10millions de francs Cfa. L’avocat de la défense a requis la relaxe pour Mor Thioro Diop avant de demander que la dame soit déclarée du délit d’adultère.

L’avocat de la défense a quant à lui plaidé la relaxe. Et ayant ses propos, il a indiqué que le délit reproché aux prévenus est inexistant. « Juridiquement, religieusement et moralement il n’y a pas d’adultère. Nous avons ici un homme frustré qui n’est pas parvenu à retenir son épouse ». Le verdict de cette affaire sera rendu le 28 juin prochain.

Comments are closed.