Devant les enquêteurs, Serigne Abdou Samath Cheikhouna a nié être l’auteur des tirs au domicile du maire de Touba. Après plusieurs heures passées devant les limiers, il est rentré à son domicile.

Pour rappel un “Mbacké Mbacké”, petit-fils de Serigne Abdoul Ahad, a dégainé son arme à feu et tiré des balles réelles à la maison du maire de la cité religieuse, Abdou Lahad Ka.

Le marabout, à bord d’un 4X4 de couleur blanche, a tiré sur les fenêtres de la maison de l’édile de Touba. Les faits se sont déroulés, ce mardi, vers les coups de 10 heures. Qui renseignent que l’auteur présumé a été entendu, au commissariat urbain de Touba.

«L’affaire est bien prise au sérieux par les autorités religieuses de Touba», précise d’ailleurs un de nos interlocuteurs.
Il aurait un différend avec l’édile de Touba concernant des parts sur le marché de la construction de l’Université Khadim Rassoul, octroyé à «Touba matériaux », l’entreprise dirigée par Abdoul Ahad Kà lui-même.
Contacté par Seneweb, un proche collaborateur du maire de Touba Mosquée précise que ce dernier n’a pas souhaité se prononcer sur cette affaire. Il promet toutefois de parler «le moment venu».