}
Accueil Politique Affaire du 3e Mandat : Qui a trahi Macky Sall et Mahmoud Saleh ?
Affaire du 3e Mandat : Qui a trahi Macky Sall et Mahmoud Saleh ?

Affaire du 3e Mandat : Qui a trahi Macky Sall et Mahmoud Saleh ?

pour Fatima Diallo

Macky Sall n’a qu’un seul but en politique : le pouvoir. Va-t-il se présenter pour un nouveau mandat en 2024 ? Ce projet, un temps oublié et même enterré après les évènements sanglants du mois de mars, refait surface en pleine investiture pour les élections Locales de 2022. Un plan secret éventré par l’indiscrétion d’une seule personne.

Des propos attribués au puissant ministre d’état, directeur de Cabinet du président de la république, ont ouvert la boîte de Pandore sur le sujet sensible du 3ème mandat. Des fidèles du président de la république sont montés au créneau pour condamner les propos de Mahmoud Saleh. Par contre d’autres ont sorti une vidéo pour défendre le ministre d’Etat qui, selon eux, n’a jamais parlé de 3ème mandat du président en 2024…

Vrai ou faux ? Y a-t-il un projet de 3ème mandat en 2024 ? Pourquoi Yakham Mbaye est-il monté au créneau ? Tous deux collaborateurs du président de la république, ils ne parlent pas le même langage. Et pourtant, ils ont le même chef. Mahmoud Saleh lui-même n’a jamais démenti les propos l’accusant d’avoir évoqué un troisième mandat de Macky Sall. Au Palais, c’est le statu quo. Et si le « ni oui ni non » de Macky se matérialisait avec le duo « Mahmoud-Yakham ». Le premier dit « oui » et le second dit « non ». Tout ceci avec la bénédiction d’un seul et même homme…Macky Sall.

Mahmoud Saleh a bel et bien parlé du 3ème mandat de Macky Sall…la preuve

Le détail se trouve dans les mots. Et Mahmoud Saleh a indirectement tranché le débat sur le troisième mandat de Macky Sall. Sans le savoir et sans vouloir le dire, Mahmoud Saleh a éventré le projet funeste de Macky de se présenter à une troisième candidature. Mahmoud Saleh est un théoricien. Il ne s’aventure jamais dans ses expressions ; plus silencieux que bavard, Mahmoud Saleh a des mots rares…voire très rares. Les mots, il les pèse avant de les balancer. Et les mots de ce grand politicien n’ont jamais été sortis de leur contexte. Il a bel et bien parlé du 3ème mandat de Macky Sall ;

Ecoutez bien Mahmoud Saleh

Mahmoud Saleh a clairement dit que ce sont les résultats des locales « qui ne sont Locales que de nom » mais qui vont trancher le « débat sur la candidature en 2024 »…De quel débat parle-t-il ? Il y a un seul débat, c’est la candidature de Macky à un troisième mandat en 2024. Trancher le débat veut simplement dire régler définitivement ou lever les équivoques sur la candidature de Macky en 2024. Mahmoud Saleh s’est trahi et a trahi son patron. Il a matérialisé le vœu caché de Macky qui est le « oui »

Le jeu du « non » de Yakham

Yakham Mbaye, le directeur général du Quotidien le Soleil s’insurge contre les propos du directeur de cabinet du président, le trotskyste Mahmoud Saleh…sans même jeter un coup d’œil à la vidéo. Il s’empresse de dire : « Honnêtement, à un moment, je me suis posé la question qui suit : au regard de tout ce que nous nous sommes dit dans diverses instances, pourquoi le Directeur de Cabinet du Président de la République a pu dire une telle énormité ? Et je me suis interrogé : est-ce que réellement Mahmoud Saleh a dit ce que l’on lui prête »

Cette dernière phrase de   a tout son sens. A l’aveugle, il attaque Mahmoud Saleh sans être sûr des propos qui lui ont été attribués. Pour le journaliste qu’il est, et DG du Quotidien national de service public, c’est incompréhensible. Yakham Mbaye n’est pas né de la dernière pluie et sait qu’il doit vérifier tout ce qui tombe sur sa table de rédaction avant de se lancer dans des diatribes sur les plateaux télés. Et si Yakham Mbaye participait au jeu de « non » de Macky Sall ?

Macky Sall veut faire un troisième mandat. Et ces derniers actes ne sont pas anodins. Les investitures sont calculées et surtout la mise à l’écart du seul homme présidentiable de son entourage…Amadou Ba. Mis au frigo par une nomination ubuesque, Amadou Ba gère la coquille vide qu’est la coordination nationale de Benno Bokk Yaakaar. Il y restera jusqu’à son enterrement politique comme député lors des prochaines législatives. Et Macky pourra dérouler sans une opposition interne dans sa marche vers 2024.

Xibaaru

Dans ma meme carégorie