LIMAMETTI.COM- Quatre autres suspects ont été arrêtés par l’Office central de répression du trafic des stupéfiants (OCRTIS) dans l’affaire Massoukha Mbengue qui aurait remis de la drogue à l’étudiante Fatou Kiné Ndiaye, à l’aéroport de Casablanca alors qu’elle s’apprêtait à venir en vacances à Dakar.

Au cœur du réseau, K. Ndaw alias ’’mère beignet’’ est tombée avec 500 grammes de haschich.

Selon Libération, après échanges avec leurs homologues marocains, les limiers de l’OCRTIS ont mis la main sur le destinataire initial du fameux colis : M. Sabaly. Cuisiné, le mis en cause avouera qu’il n’était qu’un intermédiaire chargé de livrer la marchandise à M. Diong. Le mécanicien automobile sera intercepté, à son tour, aux Almadies.

En exploitant le téléphone de Sabaly, les enquêteurs ont découvert que le mis en cause envoyait des photos des colis de drogue à un numéro enregistré sous le nom de ’’mère beignet’’. Alpaguée, cette dernière, une étudiante logée à Ouakam, apparait comme un des cerveaux de cette mafia. Le nommé L. Ndoye a été arrêté lors de la descente chez l’étudiante.