Ingérence dans la Présidentielle en Guinée Bissau : Ousmane Sonko mauvais joueur, mauvais perdant

LIMAMETTI.COM- L’Assemble nationale se précipite dans l’illégalité. C’est du moins la conviction du député Mamadou Lamine Diallo qui pense que l’Assemblée nationale n’avait pas besoin d’une procédure de levée de l’immunité parlementaire de Sonko pour satisfaire la requête du juge d’instruction du 8e cabinet.

Selon le président du mouvement Tekki qui a pris part à la réunion du bureau de l’Assemblée nationale, à ce stade, il est inconstitutionnel et illégal, selon les articles 61 de la constitution et 51 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale de demander la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko

. A l’en croire, dans la lettre du juge d’instruction du 8e cabinet lue par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, devant les membres du bureau, le magistrat veut faire des tests d’ADN. Ce qui fait dire au député Mamadou Lamine Diallo qu’il s’agit de mesures d’instructions et non de poursuites. C’est pourquoi, regrette le parlementaire, Moustapha Niasse et sa majorité mécanique du bureau de l’Assemblée nationale ont tout faux en enclenchant de manière dictatoriale la procédure de levée de l’immunité parlementaire.