}
Accueil News AIBD : La police @rrête une trentaine de Sierra-Léonaises convoyées pour rallier Beyrouth
AIBD : La police @rrête une trentaine de Sierra-Léonaises convoyées pour rallier Beyrouth

AIBD : La police @rrête une trentaine de Sierra-Léonaises convoyées pour rallier Beyrouth

pour Fatima Diallo

Une mafia structurée de traite de personnes, qui étend ses tentacules en Sierra-Léone et au Liban, a été démantelée par la police qui a cloué au sol, une trentaine de Sierra-Léonaises qui s’apprêtaient à s’envoler pour Beyrouth.

Deux représentants locaux du réseau sont mis aux arrêts. Cerveau présumé de cette mafia, le Sénégalo-libanais, Hassan, est sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

« Le Liban, nouvel eldorado pour de jeunes ouest-africaines, en provenance de la Sierra-Léone ».

La pertinence d’une telle probabilité se heurterait instantanément à un paradoxe qui coule de source : Le Liban vit une crise politique. Son économie est en chute libre depuis l’explosion du 4 août dernier au port de Beyrouth. La population qui peine à se nourrir correctement, fait face à des délestages intempestifs une pénurie de médicaments, de carburants…, d’où l’aide de 370 millions de dollars promis par la communauté internationale.

Face à une situation aussi alarmante, comment comprendre alors une forte ruée de jeunes africaines vers ce pays.

L’explication se révèlera être toute simple. L’arrivée massive de jeunes africaines au Liban depuis quelques mois, est le fait des agissements d’une vaste mafia spécialisée dans la traite de personnes.

Dans ma meme carégorie