LIMAMETTI.COM – Était-elle à Dubaï (Emirats Arabes Unis) ou Istanbul ? Toujours est-il qu’une fois débarquées d’un vol de la compagnie Turkish Airlines, Sokhna Aïda Diallo et ses coépouses talibées ont paralysé l’aéroport de Diass de par l’attroupement et les regards qui se sont posées sur elles.

A lire aussi : Des Dahiras Mourides décidés à museler Sokhna Aida Diallo

Quoi qu’on puisse lui reprocher, force est de reconnaître que Sokhna Aïda Diallo, la veuve du défunt chef des thiantacounes, n’est pas « petite », constate Le Témoin. Ses moindres faits et gestes attirent l’attention au point de stopper le temps et de conquérir… l’espace des curieux. A preuve par son passage, hier, aux alentours de 19 heures à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd).

Pour frapper protocolairement fort, très fort même, Sokhna Aïda Diallo et sa forte délégation ont été accueillies hors de l’aéroport par un cortège de voitures rutilantes 4×4 aux cris de « Thiey Sokhna, ziarra rék!» Inutile de dire que douaniers, policiers, gendarmes, passagers et accompagnateurs, mais aussi badauds, tout le monde n’avait d’yeux que pour ces « Sokhna », en particulier la plus ravissante et célèbre d’entre elles, Aïda Diallo.

A lire aussi : VIDEO. Urgent ! La réponse inattendue de Serigne Mountakha à Sokhna Aïda