Emprisonnée depuis décembre 2018, Aïda Mbacké, la femme qui avait brûlé vif, le 6 novembre 2018, son époux, Khadim Ndiayea été auditionné au fond, ce lundi, par le doyen des juges du 8e cabinet.

Lire aussi l’article : Mauvaise nouvelle pour Aïda Mbacké, la femme qui avait aspergé son mari d’un liquide inflammable

Face au juge, la dame accusée d’assassinat, dit avoir regretté son acte. « Je ne sais pas exactement ce qui m’a poussée à commettre ce forfait. Je ne voulais pas le tuer. J’étais en colère parce qu’il m’a annoncé avoir pris une deuxième épouse », aurait-elle réitéré, lors de ce face-à-face. Selon seneweb les avocats de la défense vont introduire une demande d’expertise psychiatre afin de connaitre dans quel état était leur cliente au moment de la commission des faits.