Des cas importés sont se encore signalés sur la carte sanitaire du pays, ce vendredi 26 juin. Selon les résultats des examens virologiques, 15 personnes ont été testées positives à partir de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Le retour de ces dits cas est dû suite à la décision du gouvernement de rapatrier les Sénégalais bloqués à l’étranger à cause de la pandémie de la Covid-19.

Toutefois, des rapatriés continuent de critiquer le système mis en place par les autorités sanitaires pour procéder aux tests de dépistage du coronavirus. En provenance des États-Unis, une passagère du premier vol de rapatriement a narré sa mésaventure à l’Aibd, durant cette période de Covid-19. Il n’y pas de mesures barrières encore moins de mise en isolement. Voici, l’intégralité de son histoire !

Mon arrivée à AIBD en temps de Covid-19

“L’embarquement à New York : Je me suis tenue à plus de 5 minutes assise en train de regarder nos compatriotes faire la queue pour rentrer dans l’avion, sans distanciation, pendant que les agents de Delta les suppliaient de garder la distance. À savoir que l’embarquement Delta se fait normalement par zone mais nos compatriotes ne respectent jamais ça. Comme d’habitude je me suis assise jusqu’à ce qu’ils s’installent tous, avant d’embarquer à mon tour.”

Disposition de l’avion

“Boeing 767 en disposition 2-3-2. La seule distanciation était le blocage du siège du milieu sur les sièges à 3.”

Arrivée à Aibd

“Débarquement sans encombres, formalités police, récupération des bagages normal quoi. Seul hic la climatisation est éteinte.
Oui vous m’avez bien entendu, pas de climatisation à Aibd. Dans l’avion on nous a parlé des systèmes de filtration d’air spéciaux pour éviter Covid et à l’aéroport aucune circulation d’air, pas de ventilateur et pas de climatisation. Quelle ironie !
Après la récupération des bagages, nous voilà en rang pour se faire tester pour la Covid. Rang très désorganisé avec à la tête un agent qui après avoir fait passer les personnes âgées et mamans avec bébés, a commencé à faire sa loi et laisser passer qui il veut. Pas de distanciation !
Entre temps toujours pas de clim ou de ventilation, on était tous en rang dans la chaleur à dégouliner comme n’importe quoi, et avec l’air stagnant en temps de pandémie. J’ai appelé Aibd 3 fois, ils m’ont assuré qu’ils allaient l’allumer. Rien du tout !
Il m’a fallu 2 heures de queue pour qu’enfin je décide de me faufiler parce que Monsieur l’agent avait décidé de punir mon rang et de nous faire passer en dernier car on s’était plaints de son organisation douteuse. J’arrive devant un docteur qui prend les formulaires remplis dans l’avion.”

Et ma température…

“Il me donne mon kit de test et je vais me faire tester chez d’autres agents en tenue de protection. On me dit c’est bon vous pouvez partir. Aucune mention de l’auto-quarantaine chez soi pendant 14 jours ou des gestes à respecter.
Tout ce qu’ils ont dit aux gens c’est que si vous êtes positif on vous appellera d’ici 48-72 heures, si on ne vous appelle pas c’est que c’est négatif.
Voilà un peu un aperçu de la gestion Covid à l’aéroport.
En bonus je vous mets les formulaires qu’on nous a demandé de remplir”.