Devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, ce mardi 29 juin, le danseur Ameth Thiou est le premier à prendre la parole dans ce dossier d’attentat à pudeur et d’acte contre nature.

De son vrai nom Mouhamed Samb, il a affirmé qu’ils (lui et Amady Badiane) n’avaient pas d’arrière-pensée en se donnant un bisou sur la bouche lors du concert Waly Seck, le 12 juin dernier à l’Esplanade du Grand Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose de Dakar.

Les deux prévenus avaient accepté sur procès-verbal avoir commis l’acte mais sans mauvaise intention. «Nous l’avons fait à l’improviste. Nous faisons partie de ceux qui combattent l’homosexualité», a-t-il fait savoir.
Pour leur défense, Ameth Thiou a déclarait qu’il s’agissait d’une «danse comédie» à l’image de Sidiki et Souké.