LIMAMETTI.COM – Rien ne va entre la directrice du Centre d’études des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) et le Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES). Une cinquantaine de journalistes béninois réclament leurs attestations après une formation.

A LIRE AUSSI : Affaire Guy Marius et Adama Gaye- Therese Diouf Faye dit ses 4 vérités et accuse

Le syndicat a décidé de porter plainte devant le Procureur de la République pour l ‘ouverture d’une enquête judiciaire. Il dénonce un manque de sérieux dans la formation et une absence de délibération du comité pédagogique de l’école .