Le journal Libération informe que cinq suspects sont interrogés sous le régime de la garde-à-vue à la Division des investigations criminelles (Dic) dans le cadre d’une affaire d’enlèvement avec demande de rançon.

La victime, un riche ressortissant autrichien, a été libérée par les enquêteurs. Parmi ses ravisseurs, il y a des Nigérians.

Pour appâter le riche autrichien, prêt à rencontrer son amour sur Facebook, les nigérians ont utilisé de « belles femmes ». Au fil des discussions avec l’une des filles, le richard a décidé de venir à Dakar pour concrétiser la relation. Mais une fois dans la capitale sénégalaise, ne se doutant de rien, il est amené dans une maison à Guédiawaye avant que le reste de la bande n’entre en action.

Le groupe de ravisseur lui demande alors de joindre les membres de sa famille en Autriche, pour payer une rançon de plusieurs centaines de millions, s’il veut retrouver la liberté. Ce que le ressortissant a fait sous le coup de la menace. Les membres de sa famille, avisés de la situation, alertent aussitôt l’Ambassade d’Autriche au Sénégal, qui a ensuite mis en place une piège.

Le dispositif mis en place, avec la famille de la victime, a permis de mettre la main sur la bande.