Avance Tabaski doublée : Les vérités crues de Alassane K. KITANE à l'Etat

LIMAMETTI.COM – Dans un communiqué apparu ce vendredi 11 juin, le Ministère des Finances et du Budget a informé sur la hausse de l’avance Tabaski.

En effet, “l’Etat double l’avance Tabaski qui passe de 50 000 à 100 000 FCFA. Le Président de la République Macky Sall a décidé de porter l’avance Tabaski de 50 000 à 100 000 FCFA.”, lit-on dans ce communiqué.

Dans une nouvelle contribution intitulée “Nos vertus ne sont, le plus souvent, que des vices déguisés” La Rochefoucauld, Alassane K. KITANE tire à boulets rouges sur l’Etat.

La contribution in extenso :

En écoutant les gens du pouvoir claironner si bruyamment pour annoncer la hausse de l’avance Tabaski on ne peut que donner raison à La Rochefoucauld. Les psychologues disent que les élans de générosité qui suivent des actions malhonnêtes ou délictueuses sont, en quelque sorte, des « bains de purification » psychologiques. De même qu’un hypocrite a toujours tendance à se laver le visage et les mains après sa prestation de fausseté, un criminel se montre particulièrement généreux après avoir accompli son forfait.

Le malaise généralisé qui s’est emparé du pays est d’ordre à la fois matériel et moral. La misère est accentuée par le constant insoutenable d’une injustice dans le partage des richesses du pays. Une minorité oisive, fêtarde et égoïste s’est emparée des biens de la nation et ne daigne abandonner que des miettes aux populations laborieuses. La vision révolutionnaire, ce n’est pas une avance de 100.000f, c’est plutôt faire de sorte que le pouvoir d’achat du travailleur lui permette de faire des économies et des investissements pour que la consommation booste l’économie.

Dans un pays où il y a une équité dans le traitement salarial des fonctionnaires, l’avance Tabaski devrait tout bonnement devenir caduque. Les fonctionnaires sénégalais, particulièrement les enseignants, sont durement saignés par les absurdités d’une société hédoniste jusque dans la foi. Macky Sall a payé un demi-milliard à un cabinet pour une étude sur le système de rémunération des agents de la fonction publique pour soi-disant y mettre de l’ordre et de l’équité. Rien n’a été fait dans ce sens !

Pire, la dette due aux enseignants ne cesse de grimper, et la surimposition est toujours de rigueur : vous nous payez trop mal, vous nous volez nos rappels, et vous osez vous gargariser d’une avance Tabaski de 100.000 f. Vous n’avez donc pas honte ! Pensez-vous vraiment qu’une augmentation de 50.000f d’un prêt à rembourser est une avancée dans un pays où les prix des denrée, le prix du mouton, etc. sont incontrôlables ?