LIMAMETTI.COM – L’Assemblée nationale a voté hier le projet de budget 2021 du ministère des Collectivités Territoriales. Le budget a été arrêté à hauteur de 129,183 milliards Fcfa contre 106,001 milliards Fcfa pour l’exercice en cours. Soit une baisse de 6,973 milliards par rapport au budget de 2020. Le ministre Oumar Guèye explique cette situation.

A lire aussi : Le maire de la Patte d’oie accusé d’avoir détourné 28 millions

Selon le ministre cette baisse est due à la crise sanitaire qui sévit dans le monde. Cette pandémie, dira-t-il, a impacté tous les systèmes économiques financiers, technologiques et sociaux. D’où l’élaboration par l’État du Sénégal d’un plan de relance en réajustant et accélérant le plan d’action prioritaire du PSE a l’horizon 2019- 2023 afin de lutter contre les effets négatifs de la covid-19 et remettre l’économie nationale sur la trajectoire de l’émergence.

Le ministre Oumar Guèye a annoncé, par ailleurs, que l’Etat s’est engagé à travers des conventions avec les partenaires au développement à verser des contreparties pour la mise en œuvre de projets et programmes concourant à l’amélioration de la vie des populations. Il s’agit, d’après lui, du projet de gestion des eaux pluviales, du programme d’appui aux communes et aux agglomérations du Sénégal (Pacasen) et du projet de relèvement d’urgence et résilience à Saint-Louis (Serrp).

A lire aussi : Le procureur spécial de la CREI se fait escroquer 20 millions par son neveu