LIMAMETTI.COM- Les travaux de dragage et du balisage de la brèche de Saint-Louis sont à l’arrêt, au grand désarroi des pêcheurs qui n’ont plus d’espoir de voir le chantier achevé. L’entreprise chinoise, en charge des travaux, a plié bagages.

Pour cause, les Chinois trouvent insuffisante l’enveloppe de 07 milliards Fcfa pour réaliser les travaux. Pourtant, l’entreprise a été attributaire du projet à la suite d’un appel d’offre international. Mais contre toute attente, les Chinois ont jeté l’éponge. D’après certaines indiscrétions, ils ont adressé une correspondance au ministre de la Pêche et de l’Economie maritime pour l’aviser de leur décision.

Alioune Ndoye avait marqué toute sa déception avant de résilier le contrat. A Saint-Louis, les populations se demandent comment l’entreprise a pu poser cet acte sans être inquiétée, ni subir des pénalités. Toutefois, l’entreprise française Eiffage s’est montrée prête à remplacer les Chinois et réaliser les travaux de dragage et le balisage de la brèche avec la même enveloppe. Et l’Etat serait dans les dispositions d’accepter cette proposition. Il faut rappeler que la brèche a fait plus de 480 morts depuis son ouverture en octobre 2003.