LIMAMETTTI.COM – Ça sent la magouille à l’Agence Régionale de Développement (ARD) de Kolda dirigée par un retraité. L’actuel directeur, Abdoul Hanne, a bénéficié d’une prolongation de quelques mois pour permettre au programme nationale de développement local(PNDL) de procéder à la sélection des candidats pour le remplacer.

Mais on fait du dilatoire pour laisser M. Hanne s’éterniser à la tête de l’agence régionale. Ce qui a fait monter au créneau des membres du Forum civil local pour dénoncer ce laxisme. Avant d’interpeller les trois présidents des conseils départementaux et les 40 maires de la région de Kolda à prendre leurs responsabilités pour faire respecter la loi. Autrement dit, exiger du PNDL qui est en passe de prendre en otage le développement de Kolda, le recrutement du remplaçant de Abdoul Hanne.

Aussi soupçonne-t-on des arrangements dans le choix du directeur de l’agence régionale. Puisque, renseignent nos interlocuteurs, le PNDL qui avait lancé la procédure de sélection de la direction, avait reçu quatre candidatures. Il y a eu un candidat démissionnaire. Ainsi, les entretiens avec les candidats devaient se tenir lundi 07 septembre passé, mais ils ont été repoussés jusqu’au jeudi dernier.

Les entretiens sont renvoyés à nouveau au 23 septembre prochain sans motif valable. Au contraire ! Ça sent un parfum de magouille. Puisque les dépôts des candidatures qui étaient déjà clôturés sont en train d’être rouvertes. L’objectif est de repêcher 8 autres candidats afin qu’ils fassent les entretiens. Ce qui révulse les membres du Forum Civil local qui précisent qu’on ne change pas les règles du jeu au cours de la sélection. Ils soupçonnent une complicité des élus locaux.