LIMAMETTI.COM- Courroucé par le comportement absentéiste de certains cadres contractuels de la fonction publique, le président Paul Biya a signé le 5 mai 2021, une série de trois décrets révoquant des magistrats de leurs fonctions.

Ils sont trois qui ont été révoqués du corps de la Magistrature le 5 mai 2021 par le premier magistrat camerounais.

Selon le 1er décret signé ce jour-là par le chef de l’Eta, « Monsieur Meke Landry Martial (Mle 588 609-J), magistrat de deuxième grade, est pour compter du 30 septembre 2019, date de son abandon de poste, révoqué du corps de la Magistrature, avec suspension des droits à pension », peut-on y lire.

En outre, « Madame Njuzy Laura Anyijap(Mle 655 256-R), magistrat de 1er garde, est pour compter du 5 avril 2019, date de son abandon de poste, révoquée du corps de la Magistrature , sans droits à pension », a précisé le décret présidentiel tandis que «Madame Ngakono Ntonga Thérèse Gabrielle(Mle 655 344-Z), magistrat de 1er grade, est pour compter du 25 juillet 2016, date de son abandon de poste, révoquée du corps de la Magistrature, sans doits à pension », a décidé le PR.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que de telles sanctions sont appliquées aux magistrats. L’un des cas les plus récents est celui du juge à la Cour d’appel du Nord-Ouest, Chi ValentineBumah, révoqué de ses fonctions sur décret numéro 2020/398 du 27 juillet 2020, pour abandon de poste depuis le 15 juillet 2019.