LIMAMETTI.COM- Macky Sall parle de l’affaire Sonko-Adji Sarr et la juge regrettable. ‘’Je ne sais pas ce qu’il en est dans le fond. Je ne peux souhaiter à mon pire adversaire une telle situation.”

Une réaction classique car on ne s’attendait pas à autre chose d’un président de la République accusé par son principal opposant d’être l’instigateur d’un complot qui viserait à l’anéantir.

Même si Sall affiche qu’il a “suffisamment de choses à faire que de comploter avec des choses aussi basses”, Sonko est revenu à la charge pour réaffirmer ses accusations et surtout prendre date pour une “importante déclaration”. Nous sommes dans le temps politique en attendant le temps de la justice qui viendra après la levée de l’immunité parlementaire du député.

La tension s’intensifie. Les arrestations se multiplient. L’emprisonnement de l’administrateur de Pastef, Biram Soulèye Diop, n’est pas pour arranger les choses. Que d’incertitudes en perspective ! Sombres perspectives. 18 morts du coronavirus comptabilisés hier. Un chiffre record qui s’ajoute aux centaines de victimes. Le nombre de cas va crescendo.

Les structures sanitaires sont à la peine. La lassitude gagne le personnel soignant. Un espoir : le vaccin chinois est là. Des personnalités ont donné l’exemple. Le ministre s’est fait vacciner. Le très sérieux Professeur Seydi aussi. Il est la figure de proue de la résistance contre la Covid-19. Le grand griot El Hadji Mansour Mbaye était de la partie. L’image est pédagogique.

Un bémol : il y avait un rassemblement au ministère de la Santé et de l’Action sociale. Beaucoup de bruits et une foule envahissante. Inutile. La Covid-19 qui aime bien ces “sénégalaiseries” a certainement ri…sous cape. Elle peut profiter de ces errements pour encore semer la désolation. Le vaccin, son adversaire redoutable, est loin d’être présent partout pour lui faire face. Beaucoup doutent de son efficacité. D’autres osent dénoncer sa “nocivité”. Nos “prophètes” ne nous servent pas à grand-chose. On attend des “dieux”…