Caporalisation au Ministère de la Santé - Diouf Sarr vilipendé par And Gueusseum
Caporalisation au Ministère de la Santé - Diouf Sarr vilipendé par And Gueusseum

LIMAMETTI.COM – L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) And Gueusseum dénonce le comportement de certains membres du cabinet du ministre de la Santé et de l’Action sociale.

Pour le président de And Gueusseum, Mballo Dia Thiam, certaines autorités du ministère de la Santé et de l’Action Sociale prennent le cabinet dudit ministère comme un nid d’administration médicale de quelques parvenus, tel que fanfaronné par un clan de syndicalistes en désespoir de cause et dans un populisme vulgaire.

Il fustige, en effet, ces actes qu’il assimile à une tentative de caporalisation et de médicalisation dudit ministère. Mballo Dia Thiam et ses camarades rappellent que le Cabinet ne saurait se résoudre à des logiques corporatistes et nombrilistes. Ils précisent à l’endroit du cabinet du ministre Abdoulaye Diouf Sarr qu’il ne s’agit pas de gérer la maladie mais plutôt de s’occuper de la santé des populations.

Selon Mballo Dia Thiam, les membres du cabinet qui, paradoxalement, convoquent la gestion démocratique du personnel, devraient plutôt balayer devant leur porte. Le syndicaliste accuse les proches collaborateurs d’Abdoulaye Diouf Sarr d’avoir fait la promotion de tous leurs proches, sans légitimité aucune, dans les sphères les plus élevées et les plus stratégiques du ministère, en snobant les Préfets et Sous-préfets dans des redéploiements sans objet d’agents qui n’ont pas demandé à bouger.

Selon le Journal l’As parcouru par limametti.com, l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) demande au ministère de la Santé et de l’Action Sociale d’arrêter ce cirque qu’ils jugent arbitraire et inacceptable. Les camarades de Mballo Dia Thiam en appellent ainsi à plus de solidarité en lieu et place de procès inutiles, face à cet ennemi mortel commun contre lequel des batailles ont été perdues à cause d’un état-major qui a proposé au ministre de la Santé et de l’Action Sociale toutes les stratégies appliquées avec des fortunes diverses.

Par ailleurs, And Gueusseum réitère son soutien au Sytjust. Mballo Dia Thiam répond favorablement à l’appel de l’UNSAS pour la bataille imminente de la centrale syndicale en soutien au Sytjust.