LIMAMETTI.COM – Babacar Touré n’est plus. Il est parti, deux ans après Bruno Diatta. Mais, de leur vivant, ces deux illustres fils du pays avaient un projet.

Qu’ils n’ont, finalement, jamais vu fleurir de leur vivant. Ex ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye raconte…

«Je murissais, avec Babacar Touré, le projet de création d’un institut diplomatique du protocole ‘‘Bruno Diatta’’. Parce qu’il avait un projet avec Bruno. Un projet d’ouverture d’un institut du protocole. Dieu a fait que Bruno est parti», indique le diplomate.

Puis, au lendemain de la mort du mythique chef du protocole, le projet a été exposé au chef de l’Etat. «Le jour de la cérémonie d’hommage à Bruno qui s’est tenue devant le palais présidentiel, on en a discuté avec le président. Il a donné son aval. Babacar a accepté de porter le projet », indique le diplomate.

Puis, les deux hommes, avec d’autres personnalités, ont travaillé dessus. Ils ont identifié les locaux, fait le budget et dressé les curricula. Malheureusement, les deux hommes ne verront jamais la naissance de cet institut qui aurait tant bénéficié de l’expérience et du savoir)faire de Bruno Diatta et de Babacar Touré.

«Tout le monde connaissait la relation entre Babacar Touré et Bruno Diatta. Pour leur mémoire, le Président nous y aidera, avec d’autres diplomates pour que ce projet voit le jour», conclut Mankeur Ndiaye.