}
Accueil News Clarification ! « ils croivent » et « qu’on voye » : faux ! L’Académie n’a rien validé ! (Par Sidy Sarr)
Clarification ! « ils croivent » et « qu’on voye » : faux ! L’Académie n’a rien validé ! (Par Sidy Sarr)

Clarification ! « ils croivent » et « qu’on voye » : faux ! L’Académie n’a rien validé ! (Par Sidy Sarr)

pour Aminata Diallo

Depuis quelques jours, il est constaté le partage de la photo du siège de l’Académie française accompagnée de l’affirmation suivante : l’Acadmie française valide finalement « ils croivent » et « il faut qu’on voye ».

Sur certaines pages Facebook, on peut aussi lire cette affirmation en ces termes : C’est un véritable coup de tonnerre qui a eu lieu hier soir dans le cercle très fermé des « Immortels ». En effet, après un long débat de sept heures et trente-cinq minutes, l’Académie a enfin accepté et validé définitivement deux formes de conjugaison inhabituelles mais pourtant couramment utilisées à l’oral : « ils croivent » et « qu’on voye ».

Nous tenons à rappeler qu’il s’agit d’un article-canular du journal satirique en ligne le Gorafi. Ce site a fait cette publication depuis le 21 mai 2014. Dans son faux article dont voici le lien : https://www.legorafi.fr/2014/05/21/lacademie-francaise-valide-finalement-ils-croivent-et-faut-quon-voye/, le journal cite faussement le philosophe Alain Finkielkraut, membre de l’Académie qui aurait permis la validation de ces formes de conjugaison qui continuent d’être partagées depuis lors.

Après une première large diffusion de ces fausses formes, l’Académie avait publié un démenti le 06 février 2015, repris par le site actualité.com (https://actualitte.com/article/44437/insolite/l-academie-francaise-deroule-le-tapis-rouge-au-gorafi-le-gag-immortel ), pour corriger ces emplois fautifs. Mais ce communiqué n’est qu’un rappel, car le 08 juillet 2013, l’institution dans sa rubrique « DIRE, NE PAS DIRE » avait déjà corrigé la faute « Croivent » pour Croient.

Voici le texte de correction en intégralité : « On entend de plus en plus souvent (et ce qui s’entend fréquemment finit tôt ou tard par se lire) croivent au lieu de croient. Sans doute est-ce dû à l’analogie d’une part entre Croire et Boire, dont les terminaisons d’infinitif et des trois personnes du singulier de l’indicatif présent sont semblables, et, d’autre part, avec Savoir, qui est de sens assez proche et dont la terminaison, à la troisième personne du pluriel, est elle aussi en -vent. La forme Croivent, aussi utile et précieuse soit-elle pour comprendre comment fonctionne l’analogie, n’en reste pas moins une faute grossière. »

Lien de l’article de correction de l’Académie : https://www.academie-francaise.fr/croivent-pour-croient

SIDY SARR, Professeur de Journalisme/Communication et des Techniques d’Expression française

Dans ma meme carégorie