LIMAMETTI.COM – Le magal a été célébré dans une grande sobriété chez la troisième épouse du défunt guide des thiantacounes, Sokhna Aïda Diallo, à Médinatoul Salam.

Après l’interdiction du préfet, la troisième veuve du guide des thiantacounes avait demandé à ses disciples de venir prendre de la viande et des condiments et de retourner chez eux pour fêter le magal dans l’intimité familiale.Dès l’annonce de cette nouvelle, les talibés qui ont fait allégeance à Sokhna Aïda Diallo avaient rallié Keur Samba Laobé (Médinatoul Salam) pour récupérer leur dû.

Les diawrignes (chef de dahiras) devaient donc récupérer les vaches et divers autres produits alimentaires et rentrer chez eux. Ce fut une véritable ruée vers Médinatou Salam où chacun croyait avoir un bœuf. Devant la maison de Sokhna Aïda un barrage est érigé. Les gros bras filtrent le passage.

L’accès est permis aux seules personnes détentrices de laissez-passer. Derrière cette demeure baptisée Tiofel se trouve l’enclos. Sur la route, les pick-up de la gendarmerie remplis d’éléments veillent au grain. Ici encore, le passage est interdit, excepté la presse. Mais de nombreuses dames qui ne font même pas partie des talibés y ont passé la nuit dans l’espoir d’avoir de la viande.

L’attente fut longue et certaines ont fini par se décourager. Par petits groupes, elles ont quitté les lieux pour retourner chez elles sans un morceau de viande. Au domicile de Sokhna Aida Diallo, aucun bruit n’était perceptible dehors malgré la sonorisation.