Alors qu’elle est revenue sur son divorce avec Seydina Thioune pour dire qu’elle s’était liée par amour, Henriette Barboza a été plus bavarde dans son entourage et la révélation faite à une de ses connaissances qui s’est est ouverte à Allodakar, sur les causes profondes de son divorce, renvoient plus à une déception.

Un brin de regret dans ses propos quand elle explique à sa copine que l’amour ne se nourrit pas d’eau fraiche et de paroles en l’air. En plus d’une vie conjugale bien remplie, l’ancien mannequin avait en tête une vie de rêve avec paillettes et bracelets dorés, luxe et confort. Ce qui est loin du cas durant le séjour qu’elle a passé chez son ex-mari.
« Je me suis marié par amour. Et, durant tout le temps qu’a duré cette union, j’ai rempli mon rôle d’épouse et de femme. D’ailleurs c’est une des raisons qui m’ont poussé à arrêter le métier de mannequinat » expliqua l’ancienne beauté des planches, qui a défilé pour les plus grands stylistes de la capitale.

Sur la féroce rumeur de ses infidélités, son passé sulfureux, la réputation de viveuse qu’elle traine, Henriette est formelle. « Je n’ai rien à me reprocher. Mon divorce a fait couler beaucoup d’encres et de salives et a nourrit les rumeurs les plus folles. Ce que je peux vous dire, c’est que je ne roulais pas sur l’or comme le prétendent certaines personnes et pas autant choyée qu’ils le pensent. »

Si pour la vie dorée au château la montagne a accouché d‘une souris, c’est le déclic qui a provoqué la rupture qui reste inconnu et le besoin pour la beauté de s’épancher dans les médias ne garantit une restitution fidèle des faits qui ont malheureusement abrégé la vie du couple. Nous y reviendrons