Les 09 leçons pour mieux faire l’amour | Limametti.com

Couples Unes

Les 09 leçons pour mieux faire l’amour

couple
Publié par Sokhna Fall

Peur de vous dĂ©voiler ? Vous craignez le jugement de votre partenaire ? Vous manquez de confiance en vous ? Bref, votre Ă©panouissement sexuel n’est pas toujours Ă©vident Ă  trouver. FreinĂ© par l’histoire qu’il y a entre vous et vous-mĂȘme, votre moi profond vient brider votre sexualitĂ© Ces 9 « leçons » vous aideront Ă  retrouver, accepter et affirmer pleinement vos dĂ©sirs les plus fous.

Leçon n°1 :Se sentir sexy

Dans son ouvrage Comment faire l’amour Ă  un homme, Alexandra Penney remarque que « si vous demandez Ă  cent hommes la signification du mot « sexy », quatre-vingt-dix-neuf d’entre eux rĂ©pondent quelque chose comme « la confiance en soi » ou « l’assurance ». Le centiĂšme restant rĂ©pondra toujours « de gros tĂ©tons ».

Je ne crois pas que ces quatre-vingt-dix-neuf pour cent d’hommes mentent. Ils n’attachent pas d’importance au fait qu’une femme soit belle ou qu’elle ait une silhouette de dĂ©esse. Ils croient vraiment qu’une femme sexy est celle qui a confiance en elle et qui se sent bien dans sa peau ». Alors
 comment se sentir sexy ? La rĂ©ponse est simple : en se rendant belle au quotidien. Et comment se rendre belle au quotidien ? En prenant soin de soi. En restant simple aussi. « En se donnant comme un ĂȘtre dĂ©sirable qui se dĂ©sire lui-mĂȘme », rajoute Alexandra Penney.

Leçon n°2 Accepter son corps TrÚs proche du sex-appeal

accepter son corps. La phobie du corps et ses dĂ©rivĂ©s naturels comme la timiditĂ©, la pudeur, l’inhibition, sont sans doute plus frĂ©quents qu’on ne l’imagine. Combien de femmes, remarquent Philippe Brenot et Suzanne KĂ©pes dans leur ouvrage

Relaxation et sexualitĂ©, ne disent rien de leur troubles quotidiens, voire de l’insupportable Ă©preuve d’accepter un devoir conjugal non dĂ©sirĂ©, de peur de perdre l’objet de leur amour ? Pour lutter contre cette « honte de soi », Philippe Brenot et Suzanne KĂ©pes soulignent que la relaxation s’avĂšre bien souvent comme un formidable remĂšde, notamment pour se sentir sexy. « Elle permet d’aborder son corps d’une toute autre façon, via l’imaginaire d’évasion, de distanciation et de plaisir
 Elle est la retrouvaille d’un vrai soi ».

Leçon n°3 : Faire l’amour souvent Faire l’amour souvent !

Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant, et surtout, en le faisant
 « Quand on fait l’amour rĂ©guliĂšrement avec son conjoint, note le docteur Catherine Solano, auteur de La SexualitĂ© : 100 idĂ©es reçues, c’est qu’il nous dĂ©sire. Se sentir dĂ©sirĂ©e, c’est se sentir compter ». Et bien Ă©videmment, se sentir compter donne une grande confiance en soi. « Toute relation sexuelle, rajoute la spĂ©cialiste, aide Ă  aimer son corps et Ă  prendre de l’assurance.

Le bonheur, la jouissance qui en dĂ©coulent, se livrent bien souvent comme une façon magique d’effacer ses complexes, ses doutes, ses craintes et comme un bon moyen de retrouver sa fĂ©minitĂ© ». De plus, n’oubliez pas que si la libido est en berne, le temps passe et chacun des partenaires rĂ©tablit ses « dĂ©fenses ». Ces barriĂšres inconscientes peuvent devenir de vraies murailles de Chine et amener au blocage complet de l’un des partenaires. Alors n’hĂ©sitez surtout pas. Si vous en avez envie
 Faites l’amour tous les soirs, sans rĂ©flĂ©chir !

Leçon n°4 :Favoriser le romantisme

« Chaque annĂ©e, remarque John Gray, les femmes dĂ©pensent des milliards de dollars en romans sentimentaux. Et mĂȘme les plus dures, les plus ambitieuses et le plus puissantes businesswomen accordent une grande importance au romantisme ». À cet Ă©gard, il semble assez clair que les relations sexuelles, tendres et romantiques, se rĂ©vĂšlent particuliĂšrement importantes aux yeux de celles qui Ă©prouvent quelques difficultĂ©s Ă  exprimer leurs sentiments.

« En effet, rajoute John Gray, pendant une soirĂ©e romantique, une femme se sent apprĂ©ciĂ©e, adorĂ©e, comprise et soutenue Ă  demi-mot. L’homme qui lui fera l’amour de maniĂšre chevaleresque, lui rappellera sans cesse combien elle compte pour lui, et en anticipant ses besoins, il lui exprimera sa comprĂ©hension et son respect ». En cela, favoriser les contextes tendres est de bon augure. Musique douce, lumiĂšres tamisĂ©es, encens et odeurs voluptueuses : quoi de plus agrĂ©able ?

Leçon n°5 :Communiquer (mais pas trop!)

Discuter est, pour une femme, un besoin fondamental (mĂȘme si les hommes s’y mettent !). « Une femme, remarque Henry Pfyser, psychologue, doit se sentir entendue et comprise pour vivre une sexualitĂ© Ă©panouie et Ă©quilibrĂ©e. Aussi, parler de ses incertitudes, de ses peurs, de ses petites hontes ou de ses pudeurs doit nĂ©cessairement faire partie d’une relation sexuelle harmonieuse. « Si le couple, rajoute le psychologue, rechigne Ă  exprimer ses Ă©motions, la relation se bĂątira peu Ă  peu sur le dĂ©tachement, l’incomprĂ©hension, l’éloignement ».

Du reste, les mots reprĂ©sentent ici un bon moyen de manifester sa tendresse, sa comprĂ©hension, son ouverture d’esprit. « Faire l’amour, ce n’est pas seulement se caresser ou rechercher le contact de la peau de l’autre. C’est aussi Ă©changer des sentiments, de la parole
 Dire, c’est tour Ă  tour aimer et se sentir aimer », conclue Henry Pfyser.

Leçon n°6 :Travailler son imagination

Autre point capital : l’imagination. Bien souvent, les hommes et les femmes qui connaissent des troubles sexuels ont souvent une vie imaginative trĂšs pauvre. C’est du moins en ce sens qu’abonde le psychiatre et psychanalyste Alberto Eiguer, auteur de l‘ouvrage L’éveil de la conscience fĂ©minine. « Le mental de certaines personnes ne parvient pas toujours Ă  dĂ©coller des prĂ©occupations factuelles.

Ce type de blocage est d’ordre symbolique ». Or la sexualitĂ© d’un couple, pour bien fonctionner et « huiler les rouages de l’excitation » a souvent besoin de se nourrir d’images. « D’oĂč le recours dans certains cas Ă  des stimulants Ă©rotiques comme des bandes dessinĂ©es, des photos, parfois des films pornographiques ». Sans aller jusque-lĂ , travailler son imagination peut consister Ă  crĂ©er des scĂ©narios, des jeux de corps, de chair, pour fait monter lentement, mais sĂ»rement, le dĂ©sir


Leçon n°7 :Respecter ses fantasmes

Corollaires de l’imagination : nos fantasmes. Avec la leçon n° 6, nous savions qu’il fallait laisser travailler son imagination, dans le respect de chacun, bien entendu. Mais, les fantasmes, c’est autre chose. Faut-il d’ailleurs les rĂ©aliser ? Il s’agit lĂ , probablement d’une question Ă  laquelle personne ne peut apporter une seule et unique rĂ©ponse. Certains vous diront non, parce qu’ils sont le moteur mĂȘme de notre libido. Aussi, les accomplir pourrait Ă©teindre nos dĂ©sirs d’un seul souffle. D’autres vous diront oui. Parce que nos fantasmes permettent de jouer des scĂšnes inĂ©dites avec celui que l’on aime
 des scĂšnes qui troublent et font perdre la tĂȘte


Mais au-delĂ  de ces considĂ©rations, une chose est sĂ»re : nous ne devons surtout pas en avoir honte. LiĂ©s Ă  nos dĂ©sirs, Ă  nos peurs, nos fantasmes permettent bien souvent de jouer mentalement avec des idĂ©es que notre morale rĂ©prouve ou que notre Ă©ducation nous contraint Ă  rejeter. Dans son livre « Le couple », la psychologue Maryse Vaillant remarque ainsi « qu’il suffit parfois de les Ă©voquer pour que s’ensuive une excitation partagĂ©e qui mĂšne aux rapports sexuels, sans qu’il soit besoin de les mettre scĂšne ». A bon entendeur


Leçon n°8 :Assumer ses désirs Assumer ses désirs, oui, mais comment ?

Jusqu’oĂč ? Sans doute jusqu’à la gĂȘne de l’autre, car, comme le rappelle le gynĂ©cologue et andrologue Sylvain Mimoun, « lorsqu’il y a de la gĂȘne, il n’y a plus de plaisir« . Mais encore faut-il assumer ses propres dĂ©sirs, avoir accĂšs Ă  cet inconscient qui parfois nous joue de vilains tours de passe-passe. « Habiter sa vie sexuelle, l’assumer, en ĂȘtre fier sans la cacher ni l’étouffer est une preuve de bonne santĂ© sexuelle », remarque le sexologue François Parpaix. Oser montrer, voir, dire en partant de ce que l’on ressent dans son corps, dans son ventre, rajoute le spĂ©cialiste, « c’est donner toute sa place Ă  l’excitation sexuelle et Ă  son dĂ©sir ». Aussi est-il capital de savoir crĂ©er une rĂ©elle communion entre ses sensations et ses Ă©motions. « C’est-Ă -dire d’exprimer clairement son dĂ©sir sexuel ou son refus, en fonction de son Ă©lan du moment, de son Ă©tat d’ñme ».

Leçon n°9 :Développer sa sensualité

La sensualitĂ©, c’est la capacitĂ© qu’à notre corps Ă  percevoir, grĂące Ă  nos cinq sens une multitude de sensations. « Dans la relation amoureuse, nous nous contentons trop souvent des seules sensations procurĂ©es par les organes sexuels« , remarque le sexologue GĂ©rard Leleu.

En revanche, nous usons assez peu des milliards de sensations que pourrait nous offrir l’ensemble du corps. Pourtant, nous y gagnerions tellement ! Nos possibilitĂ©s de plaisir et donc de bien ĂȘtre, seraient Ă©largies et mĂȘme multipliĂ©es Ă  l’infini et le risque d’atteindre nos limites et de tomber dans la routine serait Ă©loignĂ© ».

Bref, comprenons ici qu’user de sa sensualitĂ© est sans doute l’un des meilleurs moyens de protĂ©ger son couple de la lassitude et de prĂ©venir l’usure. « Alors pour vivre pleinement ses relations, dĂ©cidez de sortir des frontiĂšres de la sexualitĂ© conventionnelle et Ă©tendez l’échange Ă©rotique Ă  tout le corps et Ă  tous les sens ».

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile LIMAMETTI. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image :

A propos du rédacteur

Sokhna Fall

Je suis un amoureux du web qui aime aller Ă  la recherche de l'information partout dans le monde

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de