Ravi Pujari a été arrêté à Dakar en possession d’un faux passeport établi au nom d’Anthony Fernandez. Ses avocats refusent son extradition au motif qu’il n’y a pas convention d’extradition entre l’Inde et le Sénégal. Selon L’Observateur, la défense a attaqué le décret de Macky devant la Cour suprême pour excès de pouvoir.

Lire aussi l’article : Macky Sall : «il n’y a que les chômeurs qui critiquent ma communication»

L’affaire sera en débats, demain mercredi, devant la plus haute juridiction, indique le journal. Parallèlement à cette bataille judiciaire, le combat se joue sur le terrain diplomatique. Me El Hadj Diouf, avocat de Puhari, a saisi le Bureau régional des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme à Dakar pour l’informer de la violation par le Sénégal du Traité type d’extradition.