La dame Mame Diarra Sèye, âgée d’une trentaine d’années, se faisait passer pour la fille cadette de Serigne Sidy Mactar Mbacké.

Elle a été interpellée samedi à Touba, par les éléments du commissariat spécial.

Mame Diarra Sèye alias «Mame Diarra Mbacké» était aidée dans sa besogne par un des fils du Khalife et deux autres dames, l’une répondant au nom de Binetou Fall et ayant le statut de domestique, qui se faisait passer pour sa bonne, et l’autre Arame Guèye, sa mère, qui se faisait passer pour une épouse de Cheikh Sidy Mactar.

Arame Guèye est la responsable des femmes de Rewmi de Darou Minane. Elle était même investie sur la liste de Manko Taxawu Senegaal. Il y a aussi dans le cercle des complices, deux chanteurs de Khassaides très connus du milieu mouride qui jouaient les facilitateurs auprès de hautes personnalités politiques, notamment du pouvoir, pour leur soutirer de l’argent.

L’arnaque a consisté, en effet, à la présenter à un richissime Modou-Modou de Touba, établi en Espagne. Selon la source du journal Tribune, lu par Actunet, un fils du Khalife Cheikh Sidy Mactar a joué le maquereau en le présentant au Modou-Modou. Ce dernier tombé sous le charme de la dame Mame Diarra, récemment divorcée, a fini par l’épouser. L’émigré lui avait donné comme cadeau de mariage une voiture et lui payait en location un appartement dans un quartier huppé de Dakar.

Le Modou-Modou a perdu dans cette arnaque une douzaine de millions de francs Cfa. Cela sans compter les fortes sommes que la bande a réussi à lui soutirer en termes d’ordonnances, prétextant la maladie du Khalife, et toujours avec la complicité d’un des fils de ce dernier, soutient notre interlocuteur. Au bout de quelques mois, «Mame Diarra Mbacké» serait tombée enceinte des œuvres de son «amant», susurre-t-on.

La bande a ainsi continué son jeu favori jusqu’au jour où le pot aux roses a été découvert. Les agissements de la dame Mame Diarra Sèye ont été stoppés par sa coépouse (elle était deuxième femme dans un autre mariage) qui a constaté son état de grossesse. En outre, les rumeurs de son appartenance à la famille de Cheikh Sidy Mactar Mbacké comme étant sa fille cadette devenaient de plus en plus persistantes et assourdissantes, au point d’indisposer un autre fils du Khalife qui a finalement porter l’affaire devant la justice en déposant une plainte au commissariat spécial de Touba.

Sept personnes dont la fausse fille du Khalife, sa bonne et celle qui passait pour sa mère et quatre autres complices sont en garde à vue dans les locaux du commissariat pour les besoins de l’enquête. Elles sont toutes poursuivies pour usurpation d’identité, escroquerie, association de malfaiteurs et complicité. Elles seront présentées au procureur de Diourbel ce lundi.

Limametti.com via Actunet