“Dans un Etat de droit, Madiambal devrait être arrêté.” ( Toussaint Manga)
“Dans un Etat de droit, Madiambal devrait être arrêté.” ( Toussaint Manga)

“Le prix de l’honneur d’un fils de Casamance”. Cette chronique de Madiambal Diagne dans laquelle il charge Ousmane Sonko a fait couler beaucoup d’encre. Toussaint Manga, qui réagit à ce propos, pense que le directeur de publication du journal Le Quotidien devrait être arrêté.

 

Des “rebelles” en pleine action de pillage et de “déstabilisation des institutions” lors des émeutes au Sénégal, en début mars. Des propos de Madiambal Diagne, qui ont suscité la colère de beaucoup de Sénégalais. Selon le député Toussaint Manga, “dans un Etat de droit, Madiambal devrait être arrêté.”

Le directeur de publication du journal Le Quotidien loin de s’arrêter, affirme que la ministre du commerce Aminata Assome Diatta a répondu à l’appel de l’ethnie pour défendre Sonko. Suffisant, selon le député libéral, pour le traduire en justice. Du moment que des citoyens ont fait la prison pour de petits commentaires dans les réseaux sociaux. “L’inégalité dans le traitement des citoyens est la pire des injustices”, déplore Toussaint Manga.