Le Président Macky Sall est rentré en début de soirée du samedi 14 septembre 2019 du “pays des hommes intègres”, Burkina Faso, chez son loyal ami Harouna Dia où il a pris part au sommet de la CEDEAO. Soit dit en passant, l’homme du Bosséa (Harouna Dia), établi chez Kaboré depuis des années lui a réservé un accueil chaleureux allusion faite à la forte mobilisation des Sénégalais notée à l’arrivée de l’actuel locataire du palais de l’avenue Roume.

Cela dit, le Chef de l’État va sûrement profiter de son week-end pour prendre en main la situation de certains DG qui, nous apprend-on, “devront libérer leur fauteuil la semaine prochaine car ils n’ont pas été à la hauteur”…
Beaucoup de mesures individuelles ont été mis en sursis lors du dernier conseil des ministres pour finaliser les mouvements au niveau de l’administration territoriale avant la rentrée scolaire. Le prochain conseil des ministres promet quelques changements de taille avec des retours, des mouvements et des remerciements.

“Vous conviendrez avec moi et le Président n’est pas sans le savoir qu’il ne faut pas réduire l’ambition de transformation dont le pays a besoin mais, dans la méthode, il faut réussir à inclure davantage les Sénégalais. Et, dès qu’il a rempilé, Macky l’a dit: “Je serai le Président de tous les Sénégalais”. Cela en dit long. Je veux dire par là que le Pr sera sans états d’âme et croyez-moi, les choses vont bouger et à des niveaux insoupçonnés. Le Pr a promis de respecter la constitution et de poursuivre ses réformes économiques et sociales. Cela veut dire ce que ça veut dire” consent à nous souffler une source jusque-là fiable sans autre précision.

Ce  que d’aucuns appellent prosaïquement “le cas Mamadou Sy Mbengue” Big Manitou de l’IPRES sera définitivement tranché.

Dans la foulée, nous avons pu glaner qu’un DG atteint par l’âge de la retraite cédera sa place et un ancien ministre, dont nous tairons délibérément le nom, héritera d’un bonne planque du côté de Diamniadio comme déjà annoncé par un site confrère.Nous n’en dirons pas plus car les prochaines heures nous édifieront bien!