LIMAMETTI.COM – La gendarmerie déroule. Serigne Modou Kara Mbacké, lui, impose le silence à ses fidèles dans cette affaire appelée démantèlement de centres de redressement. Après le report sine die de sa conférence de presse, Kara a adressé un message vocal à ses fidèles leur demandant de ne piper un seul mot jusqu’à ce que la justice tire l’affaire au clair.

Il rappelle à ses disciples que chaque chose à son temps. Serigne Modou Kara dira aussi à ses fidèles que personne n’y voit une main du Président Macky Sall ou du nouveau ministre de l’Intérieur. Avant d’évoquer la séparation des pouvoirs. A l’en croire, le pouvoir judiciaire fait son travail. D’où le report de sa conférence de presse.

A lire aussi : Traite des personnes : L’incroyable découverte des gendarmes chez « Kara Sécurité » (Document)

Dans la foulée, Serigne Modou Kara annule le rassemblement annuel du 31 décembre à Dakar. Il prévient les téméraires que celui qui prend le risque de s’y prononcer sans son aval et qu’il se retrouve en prison qu’il l’assume. D’ailleurs, Serigne Modou Kara confie qu’il a toujours voulu aller en prison, mais Serigne Touba n’a pas accepté.