En conférence de presse, le ministre de l’Environnement et de la protection de la nature Abdoukarim Sall, a fait cette déclaration selon laquelle, « l’île Sarpan sera fermée et interdit de visites jusqu’à nouvel ordre ».

Une décision qui survient au lendemain du chavirement d’une pirogue surchargée qui transportait en plein orage, 41 passagers dont 6 victimes qui y laissé leurs vies. Un naufrage qui a également ameuté la République du fait du niveau de responsabilité de l’Etat par le truchement du ministère de l’Environnement dont les services avaient organisé cette expédition suicidaire.