LIMAMETTI.COM- Aujourd’hui, se sont nos pas les hommes en tenue qui sont indexés mais des manifestants qui exigent la libération du député Ousmane Sonko.| LIMAMETTI

Hier, sur le théâtre des affrontements ont dénonçait les agissements des forces de l’ordre en l’endroit de la presse dans l’exercice de leur travail, informer juste et vrai. Aujourd’hui, se sont nos pas les hommes en tenue qui sont indexés mais des manifestants qui exigent la libération du député Ousmane Sonko.

Sur le terrain, beaucoup de confrères ont constatés que des des manifestants cherchent a identifier des journalistes de la Tfm et de la Rts.

Des habitudes ignobles, irresponsables et laches quelques soient leurs auteurs.