Les vraies raisons d’un tout prochain jeu de chaises musicales
Les profils retenus pour intégrer un attelage gouvernemental ne sont pas toujours forcément les meilleurs, même si, en amont, le maître des nominations a, par devers lui, tout un tas de renseignements pointus sur le parcours et les compétences des uns et des autres. Cette évidence, le Président Macky SALL aurait-il fini de s’en apercevoir à ses dépens ? En tout cas, Dakarposte tient de sources sûres que le locataire de l’avenue Roume est loin d’être content de beaucoup de ses ministres, et pour cause.

Une hache nerveusement tenue par la main présidentielle serait en train de s’élever au dessus de la forêt ministérielle et ne devrait pas tarder à virevolter pour faire tomber des têtes rondement vissées dans l’actuel attelage gouvernemental. En langage plus trivial, le «Macky » serait en train de mijoter un très profond remaniement, qui devrait aboutir à beaucoup de départs, et à autant d’entrées, qui ne viendront pas toutes d’ailleurs de la mouvance présidentielle.

En effet, il nous revient que le Président Macky SALL devrait irrémédiablement aller dans le sens de la mise en place d’un gouvernement où des personnalités issues de la Société civile et de l’opposition devraient avoir une place non négligeable.

L’incompétence : première cible du coup fatal

L’intention de celui qui tient les manettes du pouvoir Exécutif ne serait pas sans raisons. Elle serait prioritairement motivée par l’incompétence notoire dont beaucoup de ses actuels ministres ont fait preuve, notamment à l’épreuve de la crise de la COVID 19. Attendus pour donner la preuve de leur efficacité dans cette situation qui a fini de bousculer toutes les prévisions, certains de ces ministres n’auraient brillé que par leur sens de l’improvisation, de l’approximation et du tâtonnement.

Les « charognards » de la crise, préparez vos valises !

L’autre raison, qui n’est pas négligeable, alors là, pas du tout ! est que la survenue de la pandémie a subrepticement fait tomber les masques, dévoilant la boulimie de ces ministres profitards, de ces vrais faux vertueux, qui n’auraient pas hésité à profiter de leur implication dans la chaîne de gestion de la crise pour se servir grassement et de manière éhontée. Il revient à dakarposte que le président Macky a été informé avec une précision clinique de beaucoup de cas de détournements d’objectifs, de passations scandaleuses de marchés, et de bien d’autres types de dysfonctionnements qui n’honorent pas les personnalités ministérielles indexées.

Enfin, il aurait de bonnes raisons de se séparer de certains de ses collaborateurs, qui, d’après ses perspicaces informateurs, ne seraient occupés qu’à préparer la légitimation de leur positionnement dans le champ de l’après-Macky.