LIMAMETTI.COM-L’opposition avait annoncé une journée de deuil national ce vendredi. Elle avait invité au port de la couleur blanche partout au Sénégal et dans la diaspora.

Un récital de coran devrait aussi avoir lieu au niveau de la Mosquée Massalikoul Jinane de Colobane. Mais celui-ci a été tout simplement annulé. Le risque de récupération politique est passé par là. Sur Twitter, un des organisateurs, « BaayNass » dans un thread explique le pourquoi de l’annulation. Selon lui, lorsque l’idée leur est venue d’organiser un récital de Coran, ils ont automatiquement appelé un fils du Khalife Général des Mourides pour qu’il donne son Ndiguël.

« Une fois l’autorisation du Khalife Serigne Mountakha Mbacké obtenue, nous avons commencé les démarches pour le lieu. Nous sommes entrés en contact avec Bay Taïba, un des responsables de la mosquée Massalikoul Jinane. Ce dernier nous a donné son accord pour que l’événement se déroule le vendredi 12 Mars 2021 à l’esplanade de la grande mosquée vers le côté Ouest.

Nous avons alors fait un visuel pour communiquer sur l’événement. Je veux juste préciser que comme nous l’avons bien mentionné, il ne s’est jamais agi de faire une cérémonie officielle de présence d’aucune autorité, que ce soit politique ou religieuse ».
Lorsque le visuel était partagé sur tous les réseaux, accusera-t-il, une personne mal intentionnée l’a capturé et en a informé la personne qui leur avait donné l’autorisation pour organiser le récital dans la mosquée. Cette dernière aurait expliqué que l’organisation de ce récital avait des intentions politiques.

« Nous nous sommes rapprochés de Abdou Karim, une autre autorité de la mosquée qui nous a fait comprendre que l’événement avait pris une autre tournure et que même dans les groupes WhatsApp de soutien à Ousmane Sonko, les gens en parlaient. Et qu’il ne pouvait plus autoriser la tenue du récital l’après-midi de peur qu’il y ait des récupérations politiques. Il nous a fait la proposition de venir le faire avec eux d’autant plus que la mosquée avait déjà prévu un récital de coran avant la prière. Chose que nous avons acceptée sans condition car pour nous le plus important c’est la formulation des prières pour les personnes qui ont perdu la vie lors des récentes manifestations. Nous avons par la suite changé l’horaire et avons publié un autre visuel en précisant l’heure qui était convenu avec ce responsable (11h) ».

C’est tard dans la nuit dira t-il dépité, que le Djewrign responsable moral de la Grande Mosquée Massalikul Segne Mouhamed Jinan les a appelés pour leur dire que finalement le récital ne pourra plus se tenir dans la mosquée pour des raisons liées à la pandémie mais pas que. Il ajoute qu’il y a beaucoup de risques de récupération politique d’après les informations qu’il a reçues et qu’il ne peut pas tolérer que l’image de l’institution soit associée à un quelconque événement à connotation politique. Il a donc formellement interdit le récital. « Il nous a par ailleurs fait savoir que c’est à lui qu’il fallait s’adresser avant même d’informer le Khalife Général des mourides », conclut-il.