LIMAMETTI.COM – L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye est dans de sales draps. Poursuivi par son ex-épouse pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie, il a fait face au tribunal aujourd’hui.

A LIRE AUSSI : VIDEO. Farba Ngom vilipende Abdoul Mbaye : « Quand il disait sama baye bima diour sakh… »

« Nul ne peut produire un écrit par lequel j’aurais essayé de soustraire à la dame Aminata Diack des biens, que ce soit des biens immobiliers ou des avoirs. Jamais je n’ai cherché à obtenir un franc de Madame Aminata Diack. Dans les liens du mariage, je ne lui ai jamais demandé de contribuer le moindre franc aux dépenses quotidiennes », aurait déclaré Abdoul Mbaye.

« Il s’était marier sous la communauté des biens. Et en 1994 il l’a suggère la séparation des biens et Aminata Diack l’avait accepté à son temps. Il a contacté un autre mariage alors qu’il est sous le régime de la monogamie a t’il déclaré », selon Me Koita, avocat de la femme qui aurait souligné la question sur le délit de monogamie, de faux et usage de faux.

Selon la même source Galsen221, Me Koita aurait demandé à ce qu’on infirme le premier mai 17 mai statuant à nouveau de déclarer Abdoul Mbaye coupable des délits de faux et usage de faux, et d’escroquerie et de leur allouer une somme d’un milliard de francs CFA en guise de réparation.