LIMAMETTI.COM- Sonko Jour fatidique pour Ousmane Sonko. Le leader de Pastef accusé de viol par une jeune fille de 20 ans fera face ce matin au juge d’instruction Mamadou Seck qu’il avait pourtant récusé.

Les conseils de ses avocats et le Ndigel d’un de ses marabouts Serigne Abdou Mbacké khalife de la famille de Serigne Cheikh Khady Mbacké l’ont fait entendre raison dans sa décision radicale de refuser de déférer à la convocation du juge du huitième cabinet. Il va ainsi clôturer la série d’audition dans cette affaire de viol. Au terme, le juge a le loisir de l’entendre, l’inculper le placer sous mandat de dépôt ou au mieux des cas l’inculper et le placer sous contrôle judiciaire.

Le cas échéant, Mamadou Seck poursuivra alors son instruction pour déboucher sur une ordonnance de renvoi devant une juridiction ou de non-lieu. Quoi qu’il en soit, Ousmane Sonko a recruté dix ténors du barreau pour le défendre.

Il s’agit entre autres de Me Massokhna Kane, Me Ciré Clédor Ly, Me Cheikh Khoureyssi Bâ, Me Demba Ciré Bathily, Me Youssoupha Camara, Me Joseph Etienne Ndione, Me Mouhamadou Bamba Cissé, Me Ousseynou Ngom, Me Ndoumbé Wane et de Me Djiby Diagne.