LIMAMETTI.COM – C’est une déclaration qui risque de faire peur. Selon le DR Ibou Guissé « Pour le cas du Sénégal, c’est au moins 12,5 millions de personnes qui doivent choper le virus et développer une immunité pour qu’on atteigne l’immunité collective. C’est donc 70 à 90% de la population générale qui sera concerné ».

Interrogé par le journal Vox Populi, il  explique que l’immunité collective correspond au pourcentage d’une population donnée immunisée/ protégée contre une infection à partir duquel un sujet infecté introduit dans cette population ne va plus transmettre le pathogène car, il rencontre trop de sujets protégés.

Poursuivant, il ajoute : « Mais cette situation de vouloir s’en remettre à l’immunité collective n’est pas sans conséquence. C’est un grand nombre de personnes âgées qui pourraient se retrouver à l’hôpital, parmi les cas graves et même mourir du virus ».