LIMAMETTI.COMPape Bouba Diop est décédé ce dimanche à l’âge de 42 ans après avoir lutté avec une longue maladie : la maladie de Charcot.

Né à Dakar, le 28 janvier 1978, l’international sénégalais a évolué en Suisse (Vevey, Neuchâtel, Grasshopper Zurich). Dans le championnat Suisse, il remporte en 2001 le championnat avec le Grasshopper Zurich.

Transféré de Grasshopper au RC Lens lors du mercato d’hiver de la saison 2001-2002, il participe à la 2e partie de saison. Il partage le vestiaire avec un certain El Hadji Diouf et termine avec Lens à la 2e place derrière Lyon. Lors de la saison 2002-2003 il figure dans le onze de départ des nordistes qui affronte L’Ac Milan à Bollaert. Il fait bonne impression et son équipe s’impose devant le géant milanais (2-1). Imposant et puissant, il atterrit en Premier League et étale son énorme potentiel. En Premier League, il joue pour Fulham de 2004 à 2007, puis Portsmouth de 2007 à 2010.

Il gagne la FA CUP avec Portsmouth en 2008 et échoue en finale de cette même compétition en 2010.

A lire aussi : Maladie : Les dernières heures de Pape Bouba Diop racontée par son cousin

En 2010 il accepte une belle offre du club grec de l’AEK Athènes (800 000 euros par an) malgré une période d’hésitation. Son dernier trophée, il le remporte avec l’AEK en gagnant la Coupe de Grèce en 2011. Bouba Diop retrouve l’Angleterre fin août 2011 en s’engageant pour un an, avec option d’une année supplémentaire, à West Ham United. Le 9 octobre 2012, il signe en faveur de Birmingham City un contrat d’une durée d’un mois et ne dispute que 2 matches.

En équipe nationale, il fréquente les équipes de jeunes avant de rejoindre l’équipe A en 2001. Il dispute 63 matches pour 11 buts. Lors de la coupe du monde 2002, il inscrit le premier but du mondial lors de la victoire mythique contre la France. Avec 3 buts lors de cette campagne, il reste le meilleur buteur sénégalais en phase finale de coupe du monde. Le Sénégal réussit un beau parcours en atteignant les Quarts.

Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations 2002, il participe à 3 CAN (2002, 2004, 2006). Emporté par la maladie de Charcot, Pape Bouba Diop restera sans doute dans l’histoire du football sénégalais.

A lire aussi : La nouvelle vie de Bintou Sakho, la femme de Bouba Ndour!