Emporté par les conseils de Serigne Mountakha, Waly Seck craque…

Le prince de farameren en vrai mouride ne pouvait pas résister aux parole du Khalife. Il a versé quelques larmes de bonheur et de satisfactions d’être devant un aussi puissant et saint dans ses dires.