Après une marché improvisée suite à l’annonce de la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko, des femmes de Pastef avaient battu le macadam pour s’insurger contre la décision du gouvernement jugée comme une forfaiture.

Arrêtées par la police, beaucoup d’entre elles ont passé la nuit au commissariat de Dieupeul.

Plusieurs membres du parti de Sonko se sont mobilisés devant le commissariat pour demander la libération de leurs collèges.