}
Accueil Faits divers Escroquerie au préjudice de la Lonase: Un faux attributaire d’un marché condamné

Escroquerie au préjudice de la Lonase: Un faux attributaire d’un marché condamné

pour Aminata Diallo

Trois (3) mois de prison avec sursis et 10 millions FCFA, à titre de dédommagement. Telle est la sanction infligée à Matar Seye pour escroquerie et usage de faux. Le chef d’entreprise a été traîné à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar.

Après avoir gagné un marché de la Lonase, Matar Seye avait reçu un financement de la Coris Bank pour son exécution. Quelque temps après, le directeur de la société “Machallah” se présente encore à la banque pour solliciter un autre financement de 72 millions FCFA sur la base d’un faux acte d’attribution d’un marché de la Loterie nationale sénégalaise. L’institution bancaire fait droit à la requête de son client et décaisse une partie du montant réclamé. Ensuite, elle saisit la Lonase qui, après vérification, révèle qu’elle n’a pas signé un contrat avec le mis en cause.

Interpellé, l’homme d’affaires confie qu’il ignorait que le document est faux et accuse Mansour Guèye, ami du Dg de la Lonase de l’avoir établi.

Inculpé pour faux, usage de faux et escroquerie, le prévenu a été attrait hier, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. “En 2009, je travaillais directement avec le Dage de la Lonase. Lorsque ce dernier est parti, je me suis rabattu sur Mansour Guèye qui est un ami du Directeur général. C’est lui qui a démarché tous mes contrats. Il est actuellement en Espagne”, a expliqué le polygame, marié à deux épouses et père de quatre enfants.

D’après le conseil de la partie civile, le prévenu avait signé un procès-verbal de médiation pénale dressé par le procureur, mais il ne l’a pas respecté. “Il reconnaît devoir à la Coris bank 53 millions FCFA. Une avance de 20.750.000 a été versée. Il a aussi donné sa voiture d’une valeur de 14 millions”, a informé la robe noire, avant de réclamer 30 millions de francs, à titre de réparation.

Le parquet a requis la relaxe du prévenu. La défense qui a émis le même souhait, a aussi demandé au juge de débouter la partie civile sur les intérêts civils. Selon l’avocat, son client a déjà payé 55 millions FCFA à la banque.

La présidente du tribunal a condamné le prévenu à trois mois de prison assortis du sursis et à payer 10 millions FCFA à Coris Bank.

Dans ma meme carégorie